À propos des Huiles Alimentaires

///À propos des Huiles Alimentaires
À propos des Huiles Alimentaires2017-04-10T19:41:13+00:00

huiles alimentaires

Le sujet des huiles culinaires est un vrai champ de mines de nos jours. À l’époque où l’on ne parlait pas de cholestérol, de maladies cardiovasculaires et que le cancer était rare, les gens utilisaient des graisses saturées naturelles comme par exemple le lard, le beurre clarifié, le beurre, du suif et de l’Huile de Coco pour leurs plats et pâtisseries. Sont ensuite apparues sur le marché des huiles polyinsaturées très raffinées et ces 50 dernières années furent le théâtre d’une désinformation et de mensonges sur leurs rôles concernant l’apparition des maladies cardiovasculaires et du taux de cholestérol. Que savez-nous exactement aujourd’hui ? Depuis l’utilisation massive de ces produits, qui sont présents partout, le nombre de problèmes cardiaques, de personnes atteintes de cancer, de diabètes et de la maladie d’Alzheimer, pour n’en nommer que quelques unes, est monté en flèche. Ne serait-ce qu’une pure coïncidence ?

Chauffer une huile est rarement une bonne idée. Seules quelques graisses supportent bien la chaleur. Avaler de la nourriture cuite dans des huiles raffinées chauffées est la pire chose que vous pouvez faire pour votre santé. Notre corps ne peut digérer des produits frits, alors nous vous recommandons soit d’éviter ce type d’aliments ou en tout cas d’en limiter votre consommation. Si vous voulez frire à haute température, faites rapidement revenir la nourriture dans une poêle, et l’affaire est réglée.

Le point de fumée d’une huile est lorsqu’elle a atteint une température où elle commence à se transformer, à se dénaturer et à former des substances nocives pour la santé. Lorsqu’une huile est raffinée, cela augmente le point de fumée. En théorie, cela peut paraître intéressant, mais le processus de raffinage requiert des températures extrêmement élevées et l’hydrogénation déplace les atomes d’hydrogène pour donner à la graisse de départ une forme solide ou plastique pour obtenir un point de fusion beaucoup plus haut.  Les graisses poly insaturées à base de maïs ou de soja s’oxydent (deviennent rances) au cours de la cuisson. Cette réaction produit des radicaux libres détériorant l’ADN.

Plus l’huile est fraîche, plus le point de fumée est élevé et plus vous la chauffez et cuisinez avec, plus son point de fumée diminue.

CONSEILS PRATIQUES :
L’huile ne doit pas dégager de fumée
L’Huile ne doit pas être réutilisée
Ne cuisez les aliments plus qu’il ne le faut
Ne chauffez pas d’huiles ne supportant pas la chaleur

POINTS DE FUMÉE

POINT DE FUMÉE ÉLEVÉ
Huile de Macadamia     Huile de Noix de Coco      Huile d’Avocat

POINT DE FUME MOYEN

Huile d’Amande Douce     Huile de Cameline     Huile de Noix Du Bresil

POINT DE FUMÉE BAS
Les huiles suivantes doivent être utilisées froides ou très peu chauffées :
Huile de Marula     Huile de Noisette

Les huiles suivantes ne devraient pas être chauffées du tout :
Huile de Lin     Huile de Chanvre     Huile de Noix